Pour développer l’art de se questionner

Dans les fondements du Programme primaire, le questionnement est au coeur des apprentissages de l’apprenant. Du début à la fin d’un module de recherche et tout au long du programme de recherche transdisciplinaire et même au-delà, les élèves qui fréquentent une école internationale comme la nôtre travaillent pour maîtriser, graduellement, la compétence de recherche. 

Or, rechercher, c’est développer l’art de se questionner. Que ce soit en lien avec une idée maîtresse se déclinant en quelques pistes ou encore relativement à des concepts comme la forme, la relation, le changement, la perspective, la causalité, la responsabilité et la fonction.

Petit à petit, les enfants tissent des liens au fil de leurs recherches sur un vaste éventail de thèmes touchant des enjeux rencontrés par la société. Et tout cela grâce à leur aptitude à se questionner. Être un élève chercheur, c’est apprendre à se questionner et à le faire en formulant des questions ouvertes en s’intéressant aux causes, aux conséquences d’une réalité donnée, notamment.

Voici de bons indicateurs permettant de comprendre dans quels contextes les élèves apprennent à maîtriser l’art de se questionner (source de l’image : ibo.org)

Or, l’art du questionnement dépasse la frontière de la classe et de l’école. L’apprenant doit profiter de toutes les opportunités qui se présentent à lui pour se poser des questions lui permettant de devenir un citoyen du monde engagé, responsable, intègre, altruiste et bien d’autres aptitudes lui permettant de rayonner et de cultiver son savoir. 

N’hésitez pas à le soutenir dans leurs démarches!

Mathieu Hardy, coordonnateur du Programme primaire